La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Bonnes recherches !

Recherche de noms:

Résultats de recherche:

Courriel d'Alain Braillon


Description: Courriel d'Alain Braillon

Auteur: Alain Braillon


Note: braillon.alain@neuf.fr


Courriel du 19 décembre 2004:

l'asc de Rene chartier est fausse
Elle a été inventée vers 1770 et il est inutile de faire sauter une génération pour la "corriger" car les familles de haute noblesse indiquées ne corroborent pas l'information. Elle est parue dans Lettres de Noblesse et ne fut pas reproduite par Jetté. Voir AG-FNF où elle est qualifiée de fantaisiste. Cf http://www.francogene.com/dgo/dgospec.php, denis.gn@francogene.com
il est le fils d'un marchand de Montoire et a un frère denis seigneur de Fontaine
voici ce que j'ai sur lui
XI René o1572 Mtoire (où il y a rue) ou Vendôme +30-10-1654 Paris (Guy Pantin écrit « le bonhomme R Chartier, à 2h de l’après midi, agé de 82 ans, tombat de son cheval & mourut d’apoplexie ») bachelier 1606, licencié 19-5-1608 Paris, boursier au collège de Boncourt, docteur en la faculté de médecine de Paris 1608 (vespérides le 5 août 1608 & doctorat le 14 août), docteur régent (pastillaire passée le 26 nov 1609) professeur de pharmacie à la faculté 1610 & titulaire de la chaire de chirurgie au collège royal 1624, conseiller & médecin ordinaire du roi Louis XIII (lettre de provision 16-6-1809 & serment le 10 sept, conformément au contrat de mariage sa belle mère lui obtient la charge qu’il paye 4200 livres à la veuve de Maurice Joyau, charge transmisse à son fils le 5 avril 1639 pour 12000 livres), 1er médecin de Henriette de Fr épouse de Charles I d'Angleterre (accompagne en Angleterre & Italie), médecin des dames de Fr 1612 (acco mpagne El isabeth o1609en Espagne lors du mariage en 1625 avec Phil IV, elle retourne en France en 1644 & +1669),traduceur & éditeur (il achète & stocke le papier & les expemlaires qu’il difffuse, sa maison est encombré de rames papiers) de Gallien & Hippocrate 1639-49 (12 volumes chez Houllier & Pardoux à Paris, c'est le retour en arrière qui caractèrise le personnage de Diaforius, son gendre Charles du Gard fera éditer 3 tomes supplémentaires chez André Pallard). Il consacre 10 000 livres rien qu’avant 1634 ; Se ruine pour cela, à son éloge funèbre Guy Pantin dit « le père Chartier est ici mort, voilà son Galien grec demeuré & sa famille en est ruinée » ; à son IAD il es vétu comm e un mend iant « son pourpoint & haut de chausses etc qui ne méritent pas d’être estimés & sont à donner au premier pauvre passant » écrit les Pastorales (1600 vers latins sur la conversion de Henri IV) Thèse publiée en 1600 ; en 1611 « de morbis internis » de Jacques Houllier & « Scolies » de Louis Duret ; 1630 « Universa medicina » de Barthélémy Pardoux enseigne les lettres à Angers la philosophie & la jurisprudence, médecin à Bordeaux.
Parmi les 28 fortunes moyennes des médecins de Paris (15 très riches, 23 pauvres). Un serviteur, des laquais & deux servantes.
Possède 2 corps d’hôtel avant 1631 au fbg St Germain des près parroisse St Sulpice près de la barrière des sergents qu’il loue 700 livres par an ; une tuilerie (1627) rue du chasse-midi au carrrefour de la croix rouge où il fait 2400 livres de travaux & loue 600 livres par an (elle doit valoir 17 000 livres en 1643) ; une maison rue de Bucy à l ‘enseigne de l’Annonciation où il fait 700 livres de tarvaux & loue 800 livres par an, elle est vendue en 1643 23 000 livres soit plus du double de son prix d’achat en 1627
Habite une maison à 3 étages rue des Poulies parroisse St Germain l’Auxerrois 1643-53, sa chambre fait 7 x 7 m & contient 45 sièges ; rue troussevache 1608 parroisse St Jacques la Boucherie ; 1627 rue St Honoré, 1634 rue des Fosses parroisse St Germain l’Auxerrois & 1640 rue Tison même parroisse.
IAD un globe terrestre un globe celeste, 8 tableaux, 1400 à 1800 livres de bijoux, tapisserie des Flandres & bibliothèque de 340 volumes (très supérieur à la moyenne de sa profession) avec une Bible en Hébreu ce qui était rare
Privilège de committimus (plaido yer de 1e re instance aux requêtes du palais) dont il abuse : Guy Pantin écrit « le père Chartier qui faisait l’entendu en chicane est mort en gueux avec son Galien grec & latin qu’il avait commencé)
xa cm Paris 18-1-1608 St André des Arts Paris Francoise Boursier +1631 (562 livres de frais funéraires) femme de chambre de la reine, fa Martin Me barbier chirurgien à Paris x1584 Louise Bourgeois (fa Charles) sage fem de Catherine de Médicis (qu’elle accouche pour ses 6 enfants dont Gaston d’Orléans le 25avril 1608) ; elle apporte 6000 livres de dot dont les 2/3 pour la communauté (lui 7 000 dont 2000 pour la communaut é)et l92engagement à obtenir une charge de médecin du roi (ces charges ne sont pas vénales contarirement à celle de 1er médecin). Les Boursiers sont ruinés (la maison construite porte de Bussy pour 15000 livres 5 ans auparavant est détruite) par les bandes royales en 1589 qui sont en garnison au fbg St Germain & doit se refugier à Paris.
Xb cm Paris 16 mai 1634 (il a 62 ans) Marie Le Noir qui apporte 12000 livres de dot =>
1a Jean o1609-10 docteur en droit, prieur du cvt de St Etienne des Monnais en Anjou (ordre de Gramont) qu’il transmet à son frère le 22 oct 16 31 contre 400 livres de rentes, professeur (docteur régent 1638) & médecin du roi à la suite de son père qui renonce le 5-4-1639 avec lettre le 12 & serment 13, en querelle avec Gui Pantin, subrogé tutuer des enfants du 2ème mariage
2a René o1615 prieur en 1640 & prêtre en 1643 à St Etienne des Monnais
3a Louis Léandre Théandre dit de la Lotbinière (Lotbinière s’accroche au bord du plateau qui domine le fleuve Saint-Laurent sur son flanc sud, à une cinquantaine de kilomètres de Québec. Concédée en 1672, devient marquisat par Louis XV http://www.beauxvillages.qc.ca/francais/villages/lotbiniere.html) o1611-13 docteur es arts, émigre en Nouvelle-France 1651 (Jean de Lauzon 4ème gouverneur débarque le 13 oct avec ses deux fils, Jean et Louis de la Citière, - ainsi que Louis Théandre Chartier de Lotbinière, Mathieu D'Amours, sieur des Chauffours, Nicolas Le Vieux, sieur de Hauteville, Denis Ruette d'Auteuil, Duplessis de Kerbodot, Guillaume Després. Mathieu d'Amo urs de Ch aufours, jeune militaire de 33 ans, accompagne son beau-frère Louis-Théandre Chartier de Lotbinière et sa soeur Élisabeth d'Amours, épouse de Lotbinière. Ce dernier a dû convaincre son jeune beau-frère de venir s'installer en Nouvelle-France en lui faisant miroiter tout le potentiel de la jeune colonie. Il en sait quelque chose, car il y est déjà installé depuis 1646 et a développé un fructueux commerce de pelleterie. On présume que de Lotbinière a dû jouer d'influence auprès de Lauzon car Mathieu d'Amours est nommé major de Québec dès son arrivée. Signalons que le Gouverneur de Lauzon est parent de Michel de Lauzon époux d'Élisabeth d'Amours, tante de Mathieu qui a dû aussi intervenir en faveur de son neveu. Les liens familiaux sont serrés et la colonie est très petite. De Lotbinière est en lien d'amitié avec Nicolas Marsolet, célèbre interprète auprès des autorités des langues amérindiennes et grand ami de ces derniers, avec qui il vit depuis son très jeune âge. ), lieutenant-général au siège royal de Québec, conseiller du Roi en ses Conseils en 1688 x6-2-1641 (devant les notaires Lorimier et Nourry à Paris le 06-02-1641, l mariée assistée de sa grand-mère Dame Livia Branbille, épouse de Jean Valère Tessier et de sa sœur Geneviève d’Amours. Elle apporte en dot trois maisons sises à Paris) Elisabeth d’Amour (?Demeurée) o1613, sœur de Mathieu qui émigre aussi en 1651, fa Louis d’Amours conseiller du Roi au siège présidial du Châtelet, « d’argent en porc-épic de sable accompagné en chef d’un lambel et en pointe de trois clous de même » et de Élisabeth Tessier (cf gervais_d@videotron.ca) => dont le descendant Henry Gustave Joly-de Lotbinière fut Premier ministre du Québec en 1878-79 (La famille Chartier de Lotbinière a joué un rôle très important au niveau politique, social, culturel et économique au cours des XVIIe et XVIIIe siècles canadiens. Louis-Théandre Chartier de Lotbinière (vers 1612-après 1680) fut procureur fiscal et lieutenant général de la Sénéchaussée de Québec, procureur g=E 9néral au Conseil souverain et lieutenant général de la Prévôté de Québec. René-Louis Chartier de Lotbinière (1641-1709), écuyer et seigneur, fut substitut du procureur général, conseiller, lieutenant général au siège de la Prévôté et Amirauté de Québec, subdélégué de l'intendant, officier de milice et agent général de la Compagnie de la Colonie. Eustache Chartier de Lotbinière (1688-1749), seigneur, fut conseiller au Conseil supérieur, prêtre, vicaire général, archidiacre et doyen du chapitre de la cathédrale de Québec. Michel Chartier de Lotbinière, marquis de Lotbinière (1723-1798), fut officier dans les troupes de la Marine, ingénieur militaire et seigneur.)
4a Charles o1625 + hôpital de Blois dément échappé
5b Marie +1719 teste 18-2-1711 Paris x24-8-1673 Charles Henri du Gard
6b Jeanne qui reçoit une écuelle à bouille de sa marraine Pastelle

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?