La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Bonnes recherches !

Recherche de noms:

Résultats de recherche:

Courriel de Laurent Delannoy


Description: Courriel de Laurent Delannoy

Auteur: Laurent Delannoy


Note: laurent.delannoy@alcanta.org


14 juin 2005:

Grand-Duc Igor Ier de Kiev ( ?-875 ), mariè à Olga Prekrasa ( ?-969 ) donne naissance à Sviatoslav Suitislaus Ier, dit "Sviatoslav Igorovich le Conquèrant" ( 942?-972 ) (Prince de Kiev de jure en 945, de facto en 964).
Sviatoslav Ier épouse Malusha de Lubech (944-1000) [écrit aussi Malus(a], de son vrai nom Malfrid, concubine de Sviatoslav, fille de Malko de Lubech [Liubchanyn] (918-) et soeur de Dobrynia de Lubech.
Selon les chroniques anciennes, qui ont enregistré son nom comme Malusha, elle était la favorite de la Princesse Olga, grand-mère de Vladimir. (D'autres sources disent qu'elle serait la fille du Prince Malko de Derevlianie. Le Zapiski de l'Accadémie Impérale des Sciences russe vol 5, contiendrait des articles sur Malusha écrit par D. Prozorovsky et Izmail Sreznevsky.)
Sviatoslav à eu plusieurs fils dont Yaropolk et Oleg puis Vladimir.
Vladimir, le benjamin. Son nom apparaît dans différentes traditions nordique ancienne ( Volodymyr ou ?????????), moderne ( Valdemar ), russe moderne Vladimir (????????)
Selon les écrits hagiographique, dont la teneur est bien souvent douteuse et fortement embellie, Sviatoslav laisse les rennes de son gouvernement à sa femme, pendant ses longues campagnes (964-966). Dans cette expansion militaire à l'est, il vainquît les Khazars près de l'Itil et conquît la forteresse de la tour blanche à Sarkil. Il conquis plus tard la Volga Bulgare et a forcé les Yasian et les Kasogian dans Caucase nordique à lui rendre hommage, ouvrant de ce fait l'accés à la côte caspienne pour les Rus'. Nicephorus II Phocas le pousse à continuer sur les Balkans où il aurait conquis 80 ville dont Dorostol (maintenant Silistra) et Pereiaslavets sur le Danube. Puis transférant sa capitale à Pereyaslavets en 969, Sviatoslav nomme Vladimir régent de Novgorod La Grande, donnant Kiev à son fils légitime Yaropolk.
Après la mort de Sviatoslav en 972, une guerre fratricide éclate (976), entre Yaropolk et son jeune frére Oleg, régent des Drevliens. C'est en 977 que Vladimir s'embarque pour la Scandinavie, rassembler autant de guerriers Viking que possible pour l'aider à récupérer Novgorod, et c'est ainsi qu'à son retour l'année suivante, il a marché contre Yaropolk et l'a tué de ses mains.
Vladimir Svyatoslavich ( 955-1015 ) se marie ( 980 ) à Rogneda de Polotzk (Norse: Ragnhild) ( ?-1002 ), fille de Rogvolod de Polotzk (Norse: Ragnvald ) et d'une inconnue.
Il en aura un fils, le Duc Jaroslav Ier de Kiev, dit "Jaroslav Vladimirovitch le Grand" ( 978-1054 ) qui épousera Ingegerda de Suéde ( ?-1050 ) en 1019. Elle même fille d'Olaf III de Suéde et de Astrid Inegrid.
La mère de Vladimir s'était convertie au christianisme, mais le jeune prince fût élevé dans la tradition viking du paganisme. En 980, il devint prince de Kiev, après avoir éliminé son frère aîné (qui avait lui-même assassiné un autre de leurs frères), sous le nom de Vladimir de Kiev. Son alliance est alors sollicitée par les Bulgares, les Khazars, les Allemands et les Byzantins qui représentent aussi les quatre religions majeure de l'époque : l'Islam, le Judaisme, le Christianisme latin catholique et le Christianisme byzantin orthodoxe.
Conformément à la tradition des alliances et voulant doter son peuple d'une religion moderne, Vladimir, envoie ses ambassadeurs avec pour tâche de recueillir de plus amples renseignements sur ces empires et sur leur coutumes et donc leur religions. A leur retour les envoyés résument ainsi ce qu'il ont constatés :
- L'islam des Bulgares respire la tristesse et l'austérité, il y est interdit de boire de l'alcool, alors que c'est là, le propre des Rus'.
- Les offices latins des Allemands sont dépourvus de beauté et ennuyeux.
- Le Judaïsme des Khazar est le plus étrange car ils se considérent comme le peuple élu, or ils sont rejetés de toute part et fort mal accepté là où ils se sont implantés.
- Mais à Constantinople, la splendeur de la liturgie célébrée dans l'église Sainte Sophie, l'encens projeté vers le ciel par le balancement des lourds encensoirs, l'or des icônes, les hymnes célestes transportent d'enthousiasme les âmes slaves des envoyés du prince :"Nous ne savions plus si nous étions au ciel ou sur la terre ! c'est là que Dieu demeure avec les hommes !"
Vladimir se fait donc baptiser, dans le Dniepr, avec tous ses sujets en 988 et reçoit pour épouse une princesse byzantine en 980. Une évangélisation plus profonde du pays, suivit rapidement cet acte fondateur du baptême de la Russie. Il guida son peuple jusqu'à son décès en 1015 à Berestow près de Kiev.

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?